Faire l'autruche n'empêchera pas
le coup de massue !
S'informer pour... "penser global, agir local" !

Introduction

Les défis du XXIème siècle : les élus politiques n'aborderont jamais un problème pour lequel ils n'ont pas de solution (cf page "La fin du pétrole", le film "Oil, smoke and mirrors") et les médias classiques n'ont pas la distance nécessaire avec le pouvoir pour jouer leur rôle (cf page "Les grand médias, la liberté", la bande annonce du film "Les nouveaux chiens de garde").

On passe d'une ère ou l'énergie est abondante et à bas prix, à une ère où l'énergie est rare et chère. (citation : cf page "La fin du pétrole", le film "Pétrole, cruel sera le réveil.")

C'est durant ce siècle que l'humanité épuisera totalement les réserves fossiles d'hydrocarbures. Le thème de la fin du pétrole est choisi comme fil conducteur pour mettre en lumière les tenants et aboutissants de notre mode de vie.

Internet est une source sûre pour qui sait s'en servir et surtout, offre l'avantage de garder une certaine liberté d'expression (cf page "Les grand médias, la liberté"), il s'agit donc de se faire sa propre opinion, mais en connaissance de cause ! ... Voici la raison d'être de ce site Informassue...

************

En introduction, un film très agréable à regarder, "qui fait du bien". Il consiste en une sorte de parabole où les allusions sont évidentes...

... Puis une interview assez courte d'un monsieur extraordinaire...

... Et enfin un paragraphe pour apprendre à voir autrement.

Pour approfondir, il suffit de s'intéresser aux vidéos des pages suivantes de ce site.

Link

La Belle Verte. (1996)

Un film de Coline Serreau avec Coline Serreau, Vincent Lindon et Marion Cotillard. Quelque part dans l'univers existe une planète dont les habitants évolués et heureux vivent en parfaite harmonie. De temps en temps quelques-uns d'entre eux partent en excursion sur d'autres planètes. Curieusement, depuis deux cents ans plus personne ne veut aller sur la planète Terre. Or un jour, pour des raisons personnelles, une jeune femme décide de se porter volontaire. Et c'est ainsi que les Terriens la voient atterrir en plein Paris.

Voici un extrait du film :

Pour voir le film en entier : La Belle Verte.

Link

À la rencontre de Pierre Rabhi. (2011)

Pierre Rabhi est agriculteur, écrivain et philosophe. Cet homme vit depuis cinquante ans dans sa ferme en Ardèche...

Les médias classiques, à part quelques rares exceptions, ne sont plus depuis longtemps en mesure d'informer le citoyen sur la situation réelle de notre pays et du monde.

Quand un grand média, telle qu'une chaîne de télévision, vous informe d'une actualité, la réaction classique de tout un chacun est :

"Tiens, il est arrivé ceci !"

Or, l'indépendance des grands médias n'est plus. La réaction par conséquent devrait plutôt être :

"Tiens, ils me montrent ceci... Où veulent-ils m'emmener ?
Que veulent-ils me faire penser ? Quel est le véritable enjeu ?"

Un exemple avec les "Panama Papers" ?

CacherMontrer
Link

Entre informations et réels enjeux...

- SCANDALE PANAMA PAPERS - Qui se cache derrière l’affaire ?

(Voir plusieurs sources, au bas de l'article, dont notamment, un ancien diplomate britannique Craig Murray)

Certes, les personnes montrées du doigt par les Panama Papers sont probablement coupables de fuites des capitaux, c'est indéniable, mais là n’est pas la question...

Dans toutes les affaires précédentes (LuxLeaks ou autres), le “pouvoir”, les médias, ont su tout de suite qui était à l’origine de la fuite et les fuiteurs poursuivis, là non, et alors que la fuite avait déjà au moins 1 an lorsqu'elle a été annoncée au grand public ! Bizarre, non ?

Ensuite, il faut s’interroger sur les médias qui traitent cette affaire : Le Süddeutsche Zeitung est un média de centre droit, pro OTAN. En France, l’affaire a été confiée à deux médias, France 2 et Le Monde : Comment ces deux médias pourraient-ils être libres face à de telles infos ? France 2 est un média d’État, or des fuites pourraient potentiellement toucher des gens au plus haut niveau du pouvoir. Et Le Monde appartient depuis 2010 au Groupe Le Monde, dont Matthieu Pigasse, un des deux principaux actionnaires, est un banquier d’affaires, à la tête d’une banque, à sa création, franco-américaine !

Enfin, qui a désigné ces médias pour gérer les Panama Papers ? Le CIJI (Consortium International des Journalistes d’Investigation) ! Et il suffit de vérifier d’où viennent les soutiens de ce consortium, pour voir à qui peut profiter les Panama Papers, qui comme par hasard, ne désignent personne au pouvoir côté OTAN (comme s’il n’y avait pas de brebis galeuses au pouvoir en France ou pire aux USA, ni dans le monde politique, ni dans les grandes multinationales…)

Alors… les soutiens au CIJI ? - La Fondation Ford, la Fondation Carnegie, la Fondation de la famille Rockefeller, la Fondation W. K. Kellogg et la Fondation pour une société ouverte (Soros) - des fondations toutes américaines !!!

Voici les propos de journalistes étrangers (et surtout étrangers à nos médias européens ou américains) et ce n’est pas le seul article que l’on peut trouver sur le Net en cherchant un peu... Voilà encore une affaire où l'on "nous" dit où regarder (et pas ailleurs !?) : Le Courrier d'Algérie - Article du 6 avril 2016. Mais aussi de Craig Murray, un ancien diplomate britannique, défenseur des droits de l'homme : Corporate Media Gatekeepers Protect Western 1% From Panama Leak.

Quel est alors le véritable objectif ? Des pistes de réflexions, probablement, dans cet article : Scandale des "Panama Papers" : Qu'est-ce qui se cache derrière ?

(Il y a une différence fondammentale avec le traitement des dossiers LuxLeaks : ces derniers incriminaient bien toutes sortes de multinationales et ont également été traités par le CIJI, mais après que ces dossiers aient été mis sur la place publique, par Antoine Deltour ! Le CIJI fait donc avec, en les étudiant. Les LuxLeaks sont une vraie fuite...)

Link

Des crises multiples...

Les crises se succèdent : environnementales, économiques, sociales. On parle d'austérité, d'endettement, de chômage, de pouvoir d'achat, de pollutions... Ces crises remettent en cause un système qui ne bénéficie plus qu'aux plus riches (cf l'ONG OXFAM : Une économie au service des 1 %)...

Or, déjà depuis des années, ces crises sont annoncées... le système capitaliste ne peut fonctionner sans croissance, créant ainsi de plus en plus d'inégalités économiques et sociales, mais ce système économique repose aussi sur l'exploitation toujours plus importante des ressources de la planète, les hydrocarbures en tête !

Les fluctuations du prix du baril de pétrole ne doivent pas faire oublier les échéances à venir en terme de pénurie : un prix bas n'a que des raisons stratégiques d'être et par conséquent, ne peut durer...

Richard Heinberg est l'auteur de neuf livres traitant principalement de la crise liée à la dépendance aux énergies fossiles des sociétés industrielles et à l'avenir de celles-ci après l'avènement du pic pétrolier.

En 2006 déjà, voici en une minute, l'interprétation que fait Richard Heinberg (et Michael Meacher) de ces crises :

"Oil, Smoke And Mirrors" est visible en entier à la page La fin du pétrole.

Le site Informassue se propose de regrouper quelques documentaires importants dont les sources sont toujours citées. Entre les infos généralement véhiculées par les grands médias ET les documentaires accessibles sur ce site, vous vous ferez votre propre opinion... les vidéos sont toutes accessibles directement sur le Net. Il peut s'agir de films, d'interviews, d'enquêtes de journalistes, qui sont parfois passés à la télévision, mais plus souvent uniquement sur le Net.

Retour au menu.